Sur les réseaux sociaux, on m’interroge souvent sur les différents troubles qui rythme notre quotidien.
Je ne pourrais pas entrer tellement dans les détails puisqu’on pourrait écrire un livre.
Comme tu sais à la maison, j’ai des dys, tda/h et tsa.

Tout d’abord, que veulent dire tous ces acronymes ?

– DYS, alors c’est un peu complexe puisque dys peut être plusieurs choses, dans notre cas il y a Abdelrahman qui est dysgraphique et dyspraxique (mais nous sommes au tout début du parcours, il y aurait sûrement d’autre dys, quand un enfant cumule plusieurs dys on dit qu’il est multidys), pour sa grande sœur nous sommes également au tout début du parcours il y a des sucpisions, mais encore rien d’avéré ! Elle aurait également plusieurs dys.

– TSA, c’est un trouble du spectre autistique.

-TDA/H, c’est un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Je vais te parler de notre quotidien et leurs « symptômes » je n’aime pas vraiment ce terme, puisqu’ils ne sont pas malades ! Ce sont des troubles assez handicapants, je te l’avoue, mais pas une maladie !

Qu’est ce que les troubles dys ?


Ce sont des troubles cognitifs spécifique et durable qui regroupent les dysfonctionnement des fonctions cognitives du cerveaurelatives au langage (oral ou écrit,) au calcul, au geste et à l’attention, sans déficience intellectuelle globale. Ils peuvent être plus ou moins sévères selon les cas. (source mutualiste.com)

Chahéda, 9 ans elle n’est pas diagnostiquée mais d’énorme doute, elle est suivi on orthophonie, psychomotricité et bientot l’ergothérapeute.

Abdelrahman lui diagnosiqué dyspraxique et dysgraphique, il y a également de gros doutes sur d’autre dys, on verra avec le temps, il est suivi en orthophonie, psychomotricité et ergotherapeute également.

Je vais te parler des diagnostiques avéré la dyspraxie et la dysgraphie pour notre cas.

La dyspraxie, on appel aussi la maladie des enfants maladroit. Cest un trouble neurologique, l’enfant rencontrent des difficultés à coordoner ses gestes lorsqu’il veut les faire volontairement. Il ne parvient pas non plus à les refaire de manière automatique, à l’inverse des autres enfants.
L’enfant dyspraxique à des gestes lents, il est maladroit il tombe souvent, renverse pas mal de chose dailleurs ! Il ne parvient pas à gérer le temps, ni l’espace qui l’entoure.
Abdelrahman n’aime pas écrire, dessiner, découper, il casse ou laisse tomber tout ce qu’il touche !

La dysgraphie, elle rend difficile l’acquisition de l’éxécution de l’écriture. c’est un handicap de transcription, il est incapable de réaliser tous travaux à l’écrit. Du haut de ses 8 ans il peine énormément à écrire, d’ailleurs il va être prochainement informatisé.

Si lors des prochains diagnostiques d’autre dys s’ajoutent à la liste, je te referait un article.

TSA :

Les caractéristiques de l’autisme sont très variées d’un individu à l’autre. C’est pourquoi on parle de troubles du spectre autistique (TSA) chaque personne se situe à un degré différent dans ce spectre.

T’expliquer l’autisme, c’est assez compliqué pour moi, puisque sache qu’il y a autant d’autistes, que de formes d’autisme !

Pour parler de notre cas, mon loulou à le jackpot ça arrive assez souvent que plusieurs troubles ce cumul, il est tsa, tdah et multi dys.

Dans son cas, il est verbal, il n’a pas un langage très riche, mais il parle sans soucis, on se dirait ben super alors ! Mais pas du tout, il a d’énormes difficultés à communiquer malgré sa ! Il va aller frapper, provoquer pour entrer en communication, il n’a pas vraiment de mémoire auditive, à chaque fois, je me dis « mais je lui parle, il n’écoute rien !! » Alors que pas du tout, je fonctionne avec des pictogrammes, il a une bonne mémoire visuelle! Donc quand il frappe, je lui montre le pictogramme d’interdiction de frapper et lui montre ce qu’il doit faire, il comprend puisqu’il est agacé !

Il a également une hypersensibilité sévère, il ne supporte pas grand chose, niveau tissu, alimentation, bruit. Même le casque anti-bruit lui est impossible, ses propres bruits de son corps sont insuportable! Par contre, pour se stimuler, il nous demande souvent de lui hurler dans l’oreille ou les bruits très fort dans son oreille, ca le stimule, c’est ce qu’on appel la stimulation vestibulaire. Pour se stimuler aussi certains autistes frappe des mains saute, etc. Lui, c’est d’avoir la tête en bas, partout dans la rue à la maison devant la voiture, il fait la roue ou met sa tête au sol et les jambes en l’air contre un mur, un arbre, ..sa le stimule et l’apaise quand il est en situation de stress.

Il n’a aucun repère dans l’espace et dans le temps, après le repas du midi, il me demande s’il ne va pas tarder à aller au lit, il ne sait pas si nous sommes le soir, ou l’après midi.

Pour se rassurer, il va me poser 30 fois en une heure la même question. Si on a prévu de sortir, est ce qu’on va sortir ? Si mamie est à la maison « mamie, tu vas bientôt partir ? » Au départ, la mamie pensait qu’il avait hâte qu’elle parte alors que pas du tout, il n’a aucune notion du temps et ça le rassure.

D’ailleurs, j’ai toujours peur de le perdre dans un magasin.

Le sommeil qui est extrêmement compliqué, il dort avec une couverture lestée !

Le rituel, si nous changeons une habitude un programme prévu ça lui provoque une crise énorme.

Le monde, les magasins autant de stimuli ingérables pour lui !

Il mange très peu, il trie tout dans son assiette, ne supporte pas beaucoup de texture alimentaire.

Un autiste pense que tout ce qu’il pense nous le savons, si dans sa tête, il pense qu’il aimerait jouer avec sa sœur, sa sœur est censé le savoir pour lui. Donc si elle ne lui propose pas de jouer, il va venir la voir très en colère et il va s’énerver et voir même la frapper.

Les émotions sont très compliquées, il n’a pas d’empathie.

Je pourrais t’écrire encore et encore tout les soucis au quotidien que l’autisme comporte.

5 réponses pour “Les troubles de mes enfants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *